• Lucie VERHAEGHE

De la danse classique pour la réadaptation physique d'enfants atteints de paralysie cérébrale

Mis à jour : mars 22


La danse classique comme « outil » artistique et thérapeutique de réadaptation physique
La danse classique comme « outil » artistique et thérapeutique de réadaptation physique

Qu'est-ce que la paralysie cérébrale ?

La paralysie cérébrale est la déficience motrice la plus courante chez l’enfant (1,5 à 2,5 cas pour 1 000 naissances).

Ce handicap résulte de lésions irréversibles survenues sur le cerveau du fœtus ou du nourrisson, dues à la destruction de certaines cellules du cerveau en développement.

Ces lésions vont provoquer un ensemble de troubles du mouvement ou de la posture, souvent accompagnés de difficultés cognitives ou sensorielles, qui durent toute la vie.

Pour chaque personne touchée, la nature et l’importance des troubles dépendent des zones du cerveau affectées, de l’étendue des lésions et du moment de survenue de ces lésions.

Pour plus d'informations : retrouvez la Fondation Paralysie Cérébrale sur leur site : https://www.fondationparalysiecerebrale.org


Voici un résumé de l'article de Citlali López-Ortiz , Kim Gladden , Laura Deon , Jennifer Schmidt, Gay Girolami & Deborah Gaebler-Spira (2012) : « Dance program for physical rehabilitation and participation in children with cerebral palsy », dans la revue internationale de recherches et pratiques : Arts & Health.

Cette étude pilote visait à examiner un programme de danse classique créé pour des enfants atteints de paralysie cérébrale comme nouvel « outil » de réadaptation physique en proposant une activité artistique et physiquement thérapeutique.


Pourquoi un programme de danse pour ces enfants ?

Les enfants atteints de paralysie cérébrale sont confrontés à des défis dans le contrôle des mouvements et de la posture : l'hypertonie et diverses combinaisons de déficiences motrices telles que la faiblesse, un contrôle moteur sélectif réduit, un mauvais équilibre et une incoordination...

Ces déficits provoquent une altération des mouvements et de la posture qui compromettent aussi leur participation à des activités sociales primordiales pour tout enfant.

C'est pourquoi il a été créé et établi un programme de danse basé sur la technique classique du ballet pour ces enfants afin d'améliorer leurs capacités de mouvements, d'expression artistique, de socialisation et de participation.


Pourquoi le choix de la danse classique ?

En tant qu'art, la technique classique du ballet et ses principes d'entraînement (bases, exercices, postures) améliorent systématiquement l'alignement, la flexibilité, la force du tronc, le contrôle postural et le contrôle moteur sélectif.

Les mouvements utilisés par la danse classique sont des séquences de mouvements point à point.

Ceux-ci ont déjà été étudiés et utilisés avec succès pour la récupération de l'AVC.

En effet, le contrôle des mouvements chez les survivants d'un AVC présente des caractéristiques similaires à celles des enfants atteints de paralysie cérébrale, telles que la spasticité, l'incoordination et les modèles d'activation musculaire sélective réduits.

Étant donné que la danse s'est déjà avérée efficace pour améliorer les scores moteurs et mentaux des patients atteints de la maladie de Parkinson, des résultats positifs étaient attendus chez ces enfants atteints de paralysie cérébrale.


Quelles ont été les modalités de cette étude ?

Cette étude a été menée en collaboration avec un hôpital de réadaptation, une clinique de physiothérapie ambulatoire et un centre communautaire.

Elle comprenait des questionnaires pour évaluer les perceptions des participants : 16 enfants, 16 parents et 13 thérapeutes sur les avantages thérapeutiques du programme de danse.

Les enfants ont été divisé en 2 groupes en fonction de leur score de motricité brute.

Des bénévoles de la communauté médicale et certains parents ont aidé pendant les cours qui ont eu lieu une fois par semaine en durant 5 à 8 semaines.

Les groupes étaient ainsi assistés de plusieurs volontaires, leur nombre variant en fonction du groupe et des scores moteurs des enfants et donc de leurs besoins individuels.


Quels ont été les résultats obtenus ?

  • L'ensemble les enfants ont exprimé des niveaux élevés de plaisir et de désir pour des cours supplémentaires et un intérêt général pour la danse. Pour les enfants qui ont participé à un spectacle à la fin de ce programme, ils ont exprimé leur plaisir à : danser, danser avec leurs amis, être regardé par d'autres personnes, être sur scène et recevoir des applaudissements du public... Tous les enfants interrogés dans ce groupe ont déclaré s'amuser pendant la performance et ont exprimé leur intérêt à participer à plus de performances.

  • Les parents ont évalué positivement les cours avec un plaisir global, un bénéfice thérapeutique, une influence positive sur les autres thérapies en cours et souhaitent réinscrire leurs enfants à ce type de programme.

  • Les thérapeutes ont identifié des avantages inédits à travailler avec la danse en plus de leur pratique traditionnelle, ils ont également déclaré que cela pourrait être un excellent complément positif à leurs pratiques et que cela avait généré de nouvelles idées de traitement pour la suite de leur prise en charge.


Que pouvons-nous conclure de cette étude et de ce programme ?

La formation de danse classique pourrait être un instrument-clé pour la réadaptation des enfants atteints de paralysie cérébrale.

En effet, c'est un art expressif qui intègre des fonctions cognitives, émotionnelles et comportementales qui ne font pas nécessairement partie des thérapies traditionnelles.

De plus, le fait de faire travailler ces enfants en groupe cela crée une modélisation naturelle des pairs et favorise une interaction sociale qui est incroyablement précieuse pour ces enfants qui, autrement, passent une grande partie de leur temps thérapeutique en tête-à-tête avec des adultes.


Ce programme de danse a donc permis aux enfants de développer leur intérêt et l'appréciation d'une forme d'art qui a le potentiel d'améliorer leur vie, physiquement, créativement et émotionnellement.


Mots-clés : AVC, Danse Classique, Enfants, Paralysie Cérébrale, Réadaptation

Retrouvez l'article complet de l'étude sur : https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/17533015.2011.564193

Posts récents

Voir tout