• Lucie VERHAEGHE

Sclérose en plaques : l'art-thérapie moderne, un complément de soin original


L'art-thérapie peut améliorer la dextérité, la motricité et l'estime de soi des patients atteints de sclérose en plaques
L'art-thérapie peut améliorer la dextérité, la motricité et l'estime de soi des patients atteints de sclérose en plaques

Voici quelques informations-clés à retenir de l'article de Jacques Charles et Anne Blanchard (2015) : « L'art-thérapie moderne, un complément de soin original » paru dans la revue de la Ligue française contre la sclérose en Plaques : Le Courrier de la sclérose en plaques, n°144.


L'art-thérapie moderne est une discipline paramédicale impliquant le patient dans ses soins liés à des pathologies physiques, psychiques ou sociales.


Méthodologie de l'étude :

Etude pilote en CHU dans un service de rééducation, auprès de 9 patients atteints de sclérose en plaques avec une motricité même minime des membres supérieurs.

Ils ont participé au minimum à 8 séances d'art-thérapie (par le modelage, la sculpture, l'aquarelle et la calligraphie) d'une heure 2-3 fois par semaine, pendant 3 mois.


Résultats :

  • 78% ont exprimé avoir ressenti un bénéfice thérapeutique et 22% un bénéfice culturel

  • 45% ont exprimé une stabilité de leur fatigue, 33% ont ressenti une augmentation de celle-ci et 11% une diminution de celle-ci due à la concentration que demande ce type d'activités

  • 54% n'ont ressenti aucun changement concernant leur douleur, pour 18% celle-ci a augmenté et pour 11% celle-ci a diminué

  • 56% ont déclaré que leur état émotionnel s'était amélioré, pour les autres il est resté stable

  • L'estime de soi évaluée a augmenté en moyenne de 10%

« Les séances d'art-thérapie m'ont permis de redécouvrir mes capacités de résistance, d'endurance, au regard de ma fatigue face à l'envie de réaliser quelque chose »

Conclusion :

Malgré la volonté et l'implication de ce type de patients, il est important de ne pas négliger leur spasticité, les symptômes cérébelleux et la diminution de leur acuité visuelle, ainsi que leur fatigue globale accrue par les nombreuses activités de rééducation suivies lors de leur séjour.


L'art-thérapie par les arts plastiques a une influence positive sur la dextérité et l'estime de soi des patients atteints de sclérose en plaques.

Elle serait bénéfique en complément de séances de kinésithérapie et ergothérapie pour leur rééducation, mais surtout elle permet un échange plus spontané avec le soignant sur son histoire personnelle.

L'art-thérapie allie « plaisir, travail, détente, ouverture d'esprit, effort avec un objectif essentiel : le bien-être ».


Mots-clés : Art-thérapie, Dextérité, Douleur, Estime de Soi, Fatigue, Modelage, Sclérose en Plaques

Retrouvez l'article complet sur : http://www.ligue-sclerose.fr/Media/Files/Courrier-SEP-144